Accueil du site > Partage des savoirs > Table pour la dilution de l’alcool (table de Gay-Lussac)

Partage des savoirs

Table pour la dilution de l’alcool (table de Gay-Lussac)

mercredi 21 janvier 2009, par Isabelle Derambure



L’acool absolu (ou alcool déshydraté) est l’éthanol (anhydre pur).

Titre alcoométrique volumique

Le titre alcoométrique volumique d’un mélange d’eau et d’éthanol est exprimé par le nombre de volumes d’éthanol à la température de 20°C contenu dans 100 volumes de ce mélange à la même température.
- Symbole = « pour cent vol » ou « pour cent V/V »

Titre alcoométrique massique

Le titre alcoométrique massique est exprimé par le rapport entre la masse d’éthanol contenu dans un mélange d’eau et d’éthanol et la masse totale de celui-ci.
- Symbole = « pour cent masse » ou « pour cent m/m »

La Pharmacopée Française Xème édition donne un tableau indiquant la masse volumique à 20°C et le titre massique des mélanges d’eau et d’alcool éthylique en fonction du titre volumique à 20°C.

TITRE VOLUMIQUE A 20°C % V/V MASSE VOLUMIQUE A 20°C KG/m3 TITRE MASSIQUE % M/M
100 789.24 100
95 811.38 92.41
90 829.18 85.66
80 859.27 73.48
70 885.56 62.39
60 909.11 52.09
50 930.14 42.43
40 948.05 33.30
30 962.21 24.61
20 973.56 16.21

- Exemple : L’alcool dont le titre volumique à 20°C est égal à 90 pour cent V/V, a un titre massique égal à 85,66 pour cent m/m. Cela signifie que 100 grammes d’alcool à 90 pour cent V/V contiennent 85,66 grammes d’éthanol.

Alcoomètres

Les alcoomètres sont des aéromètres gradués en unités de titre alcoométrique volumique à la température de 20°C. Ces instruments sont gradués pour des lectures effectuées au niveau de la surface libre horizontale du liquide (bas du ménisque). La température peut être mesurée avec un thermomètre gradué en dixième de degré C, incorporé ou non à l’aréomètre.
- 0 correspond à l’eau pure,
- 100 correspond à l’alcool absolu. Si nous lisons, à 20°C, 60 sur la tige de l’alcoomètre au niveau d’affleurement du ménisque, cela veut dire que l’alcool en question renferme 60 « parties » d’alcool éthylique pur et 40 « parties » d’eau distillée.

Emploi des alcoomètres

- Verser le mélange hydroalcoolique dans une éprouvette. Introduire l’alcoomètre et le thermomètre.
- Lire la température et retirer le thermomètre de l’éprouvette.
- Lire ensuite le titre alcoométrique (bas du ménisque). Si la température de la mesure est 20°C, la graduation lue est le titre alcoométrique du liquide étudié. Par contre, si la température est différente de 20°C, corrigez le titre alcoométrique lu pour l’exprimer à 20°C.

Mouillage

Table pour la dilution de l’alcool (Table de Gay-Lussac) appelée aussi Table de mouillage de l’alcool :

Concentration initiale
  100 99 98 97 96 95 90 85 80 75 70 65 60 50
Concentration finale 95 6,5 5,15 3,83 2,53 1,25                  
90 13,25 11,83 10,43 9,07 7,73 6,41                
85 20,54 19,05 17,58 16,15 14,73 13,33 6,56              
80 28,59 27,01 25,47 23,95 22,45 20,95 13,79 6,83            
75 37,58 35,9 34,28 32,67 31,08 29,52 21,89 14,48 7,2          
70 47,75 45,98 44,25 42,54 40,85 39,18 31,05 23,14 15,35 7,64        
65 59,37 57,49 55,63 53,81 52 50,22 41,53 33,03 24,66 16,37 8,15      
60 72,82 70,80 68,8 65,85 64,92 63 53,65 44,48 35,44 26,47 17,58 8,76    
55 88,6 86,42 84,28 82,16 80,06 77,99 67,87 57,9 48,07 38,32 28,63 19,02 9,47  
50 107,44 105,08 102,75 100,44 98,15 95,89 84,71 73,90 63,04 52,43 41,73 31,25 20,47  
45 130,26 127,67 125,11 122,57 120,06 117,57 105,34 93,30 81,38 69,54 57,78 46,09 34,46 11,41
40 158,56 155,68 152,84 150,02 147,22 144,46 130,8 117,34 104,01 90,76 77,58 64,48 51,43 25,55
35 194,63 191,39 188,19 185,01 181,85 178,71 163,28 148,01 132,88 117,82 102,84 87,93 73,08 43,59
30 242,38 238,67 234,99 231,33 227,70 224,08 206,22 188,57 171,05 153,61 136,04 118,94 101,71 67,45
25 308,9 304,52 300,18 295,86 291,56 287,28 266,12 245,15 224,3 203,61 182,83 162,21 141,65 100,73
20 408,5 403,13 397,79 392,47 387,17 381,9 355,8 329,84 304,01 278,26 252,58 226,98 201,43 150,55
15 574,75 567,43 560,53 553,55 546,59 539,66 505,27 471 436,85 402,81 368,83 334,91 301,07 233,64
10 907,09 896,73 886,4 876,1 865,15 855,15 804,5 753,65 702,89 652,21 601,6 551,06 500,50 399,85

- Comment lire le tableau : la table indique qu’il faut ajouter 105,34 ml d’eau à 100 mL d’alcool à 90° pour obtenir de l’alcool à 45°.

- Attention : Le volume final est inférieur à la somme des volumes mis en jeu ! C’est le phénomène dit de « contraction de volume », variable en fonction du titre de l’alcool initial.


Documents joints :

Table de mouillage (Gay Lussac)
Cliquez sur l’icône pour ouvrir le fichier

5 Messages de forum

  • Table pour la dilution de l’alcool (table de Gay-Lussac)

    30 janvier 2009 15:28, par Hugues LE BAGOUSSE
    Bonjour, 1/ La table de Gay Lussac prend elle en compte le phénomène de contraction ? 2/ Existe il des tables permettant de compenser cette contraction ? Merci par avance hugues.lebagousse@guedant.com

    Répondre à ce message

    • Table pour la dilution de l’alcool (table de Gay-Lussac) 30 janvier 2009 17:00, par Isabelle Derambure

      Bonjour,

      1 - Le phénomène de contraction conduit à ce que le volume final du mélange ne corresponde pas à la somme des volumes initiaux. Cette table n’indiquant que les volumes initiaux, "elle en tient compte". 2 - Une telle table est-elle indispensable ? Il faudrait trouver un lien vers une ressource fiable.

      Répondre à ce message

      • Une telle table n’est pas indispensable mais,si elle est détaillée,elle peut donner lieu à des publications de 300 pages. Si T1 et V1 sont le titre volumique et le volume de départ, et si T et V sont le titre et le volume finaux on a T1 V1 = T V et on calcule V. Ajouter V - V1 d’eau, mélanger et attendre le refroidissement et la remontée des bulles d’air pour ajuster le volume V avec de l’eau (à cause de la contraction associée à un échauffement). Les volumes sont pris à la température du titre volumique.

        Répondre à ce message

      • Merçi pour ces tables ! Il faut ajouter que la table de mouillage de Gay-Lussac s’adapte mieux à des volumes et des titres volumiques à 15°C (légaux jusqu’en 1980). Elle est utile mais pas indispensable : on peut ignorer le volume précis d’eau à ajouter puisque la relation T1V1 = TV = volume d’alcool pur extractible donne le volume final V que l’on ajuste aprés le refroidissement à 15°C du mélange de V1 d’alcool et de V-V1 d’eau. Tout dépend finalement de la dimension des récipients gradués dont on dispose. Si on préfère peser les composants il faut une table des masses volumiques ; et cette table permet aussi le calcul de mélanges d’alcools.

        Voir en ligne : Calcul des titres et son lien vers masses volumiques à 20°C

        Répondre à ce message


Derniers articles pour « Partage des savoirs » :


 

— Responsable de publication : Isabelle Derambure
Dernière mise à jour : mardi 22 septembre 2009 — Tous droits réservés © Académie d'Aix-Marseille 2008-2014
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Mentions légales | Contacts | Plan du site | S'authentifier | Espace privé | Site réalisé avec SPIP